LES TROUBLES DE LA VISION


Les Troubles de la Vision

LA MYOPIE n’est pas une maladie, mais un défaut optique de l’œil : celui-ci est plus long que la moyenne (égale à 23 mm) , sa longueur peut dépasser 30 mm. La cornée qui est le hublot de l’œil : (partie ronde et transparente) est trop « bombée ». Sa courbure est trop forte. La vision de prés est bonne mais les objets éloignés sont vus flous car leur image se forme trop en avant de la rétine . Le plus souvent, la myopie apparaît dans l’enfance se manifestant par une vision floue du tableau à l’école. Elle a tendance à augmenter durant plusieurs années pour se stabiliser à un âge variable (souvent avant 20 ans). La Correction consiste à porter des lunettes ou des lentilles cornéennes pour voir de loin. Quant la myopie est stabilisée (qu’elle n’évolue plus pendant 1an1/2. 2ans), la chirurgie au Laser Excimer peut être envisagée. Le Principe du laser consiste à sculpter la cornée trop bombée, en la rabotant pour l’aplatir légèrement afin de replacer l’image exactement sur la rétine.
Contrairement à la myopie, l’œil est plus court que la moyenne et la courbure de la cornée est diminuée. Les objets éloignés et rapprochés peuvent être vus flous, car leur image se fait trop en arrière de la rétine. Le défaut d’accommodation (zoom de l’oeil) augmente avec les années. Quand le défaut devient gênant , le port de lunettes ou de lentilles cornéennes pour voir de loin et de prés devient nécessaire. La chirurgie au Laser Excimer peut être envisagée. Son principe consiste à sculpter la cornée trop plate pour la faire « bomber » légèrement afin de ramener l’image exactement sur la rétine.
L’œil normal présente une cornée globalement sphérique : chez l’astigmate, la cornée va être plus bombée dans une direction que dans l’autre (axe de l’astigmatisme). L’image sur la rétine va se former en plusieurs points entraînant une vision floue. L’astigmatisme peut être associé à une myopie ou à une hypermétropie. La correction se fait également par lunettes ou par lentilles cornéennes. Le Principe du Laser Excimer consiste à sculpter la cornée en « rabotant » plus dans un axe que dans l’autre pour rendre la cornée globalement sphérique. Souvent y est associé un traitement de la myopie ou de l’hypermétropie.
La presbytie est la perte progressive de l’accommodation. L’accommodation est une fonction naturelle de l’œil qui lui permet par des mouvements incessants et ultrarapides du cristallin de voir net à toutes les distances (loin, intermédiaire, près). La presbytie est liée au durcissement progressif du cristallin avec l’âge et commence vers 40-45 ans et atteint les deux yeux. Elle vient se rajouter à un défaut optique préexistant (myopie,hypermétropie, astigmatisme). Les hypermétropes ressentent plus précocement la gêne liée à la presbytie et souvent découvrent leur hypermétropie parce qu’ils n’arrivent plus à lire de près et ressentent le besoin de lunettes pour la vision de près. Les myopes pensent souvent à tort qu’ils sont épargnés par la presbytie, car sans lunettes ou lentilles suivant la puissance de la myopie et de la presbytie, ils peuvent parfois lire de près ; mais en revanche lorsqu’ils portent leur correction de loin (lentilles ou lunettes), ils ne peuvent plus lire de près et ressentent la nécessité d’un équipement de près supplémentaire ou d’un système progressif (verres ou lentilles).


Les Pathologies

Les cataractes correspondent à l’opacification du cristallin. Le cristallin est une lentille située à l’intérieur de œil, en arrière de l’iris et destiné à focaliser les rayons lumineux sur la partie centrale de la rétine. Il joue en quelque sorte le même rôle qu’un objectif d’appareil photographique. Le cristallin peut s’opacifier à la suite d’une agression oculaire (traumatisme, chirurgie, inflammation…). Dans certains cas exceptionnels, elle peut-être congénitale, due alors à des anomalies génétiques ou à des maladies contractées par la mère durant la grossesse. Cependant, l’âge constitue la cause de l’immense majorité des cataractes, en raison du vieillissement naturel du cristallin.
La dégénérescence maculaire liée à l’âge (DMLA) est une affection chronique, évolutive, invalidante et très fréquente, caractérisée par un vieillissement trop rapide de la macula (la zone centrale de la rétine) qui transmet au cerveau 90% de l’information visuelle. La DMLA, constitue dans les pays développés la première cause de baisse de la vision après cinquante ans. L’augmentation de la fréquence globale de l’affection est directement liée au vieillissement de la population. En France, plus de deux millions de personnes de plus de soixante cinq ans sont atteints de DMLA. Parmi eux, quatre cent mille souffrent de la forme la plus grave : la DMLA exsudative. Le retentissement fonctionnel et la fréquence de cette pathologie en font à l’évidence un véritable problème de santé publique.
Le ptérygion est une membrane blanchâtre qui se développe à partir de la conjonctive de l’angle interne de l’œil. Cette membrane envahit activement la cornée, jusqu’à provoquer des symptômes visuels si l’aire pupillaire est atteinte. Il s’agit en fait d’un repli de la conjonctive qui avance sur la cornée. En l’absence de traitement, le ptérygion, d’abord limité à la conjonctive, s’étend à la cornée. Il devient gênant par son caractère inesthétique et par l’apparition d’irritations chroniques. L’extension à la cornée peut entraîner, à la longue, un trouble visuel.
Le glaucome chronique est une maladie assez fréquente (1 à 2% de la population en France métropolitaine), touchant surtout les adultes après l’âge de 40 ans, mais pouvant également survenir chez l’enfant ou l’adulte jeune . Il s’agit d’une maladie grave de la vision, entraînant une destruction lente du nerf optique qui détériore insidieusement le champ visuel, avec menace de cécité en l’absence de traitement. Il ne s’accompagne d’aucune douleur et la vision des détails peut se conserver durant de longues années, c’est pourquoi il est impossible de savoir si l’on est atteint d’un glaucome débutant. Seul un examen pratiqué par un ophtalmologiste peut révéler la présence de cette maladie . Les causes exactes du glaucome ne sont pas encore parfaitement connues. Il existe des facteurs génétiques certains (la descendance de patients glaucomateux est plus à risque de la développer par la suite). Parmi les facteurs de risque, l’existence d’une pression trop élevée dans œil est de loin la plus fréquente et la plus importante.


Suis-je Opérable ?

Une correction visuelle par chirurgie laser est indiquée dans de nombreux cas. Les traitements à base de chirurgie réfractive s’adressent aux patients : – que les lunettes/lentilles de contact gênent dans le travail, les loisirs ou la vie privée ; – dont la correction dioptrique est comprise entre +6.00D et –12.00D ; – dont la vision a été stable au cours des deux dernières années ; – dont les yeux sont sains, dont l’état de santé général est satisfaisant et qui ne prennent aucun médicament susceptible d’affecter la guérison de l’œil ; – âgés de plus de 21 ans Toutefois, le grand succès de l’intervention n’est pas une garantie absolue de réussite du traitement dans tous les cas. Les particularités anatomiques jouent également un rôle. De plus, certains groupes à risques sont exclus du traitement, notamment en fonction des critères suivants : – âge – profession : dans certaines branches professionnelles (par ex. l’armée ou la police), il est interdit de subir un traitement par laser. Informez-vous auprès de votre employeur – Durée, soins et suivi : le traitement lui-même ne dure que quelques minutes, mais les examens préliminaires et consultations post-opératoires demanderont du temps et de l’implication de la part du patient. Généralement limités à trois mois, les rendez-vous post-opératoires peuvent cependant se prolonger sur 6 à 12 mois dans certains cas.
La demande d’opération de la myopie ou, de façon plus large, de chirurgie réfractive est une cause fréquente de consultation en ophtalmologie. L’examen du patient candidat à une opération de la myopie est d’abord un examen ophtalmologique classique, permettant de mesurer l’acuité visuelle, la puissance des verres correcteurs nécessaires, la pression intraoculaire, l’état des cristallins et du fond d’œil. Aujourd’hui, un certain nombre d’explorations sont également réalisées au cours de la même consultation, avant toute chirurgie de la myopie, afin de préciser les indications opératoires de manière optimale.

VOTRE CONSULTATION EN 3 ETAPES



LE CABINET DE CONSULATION

9 rue de la République – 34000 Montpellier – Tél: 04 67 92 48 08

PRENDRE RENDEZ-VOUS

Cabinet d’Ophtalmologie Docteur Marc-Antoine Chatel Chirurgien Ophtalmologiste – Montpellier

Le Cabinet de Consultations

  • Rappel de rendez-vous par SMS pour les nouveuax patients
  • Carte vitale acceptée
  • Advanced theme options panel to easily customize your website
  • Paiement par carte bancaire accepté
  • Pas de Tiers Payant sauf obligation légale
Cabinet du Docteur MARC-Antoine Chatel - Chirurgien Ophtalmologiste à Montpellier

Cabinet du Docteur MARC-Antoine Chatel – Chirurgien Ophtalmologiste à Montpellier

Prendre Rendez-vous

Cabinet d'Ophtalmologie du Dr Marc-Antoine Chatel

9 rue de la République - 34000 Montpellier - Tél: 04 67 92 48 08
Prendre Rendez-vous